Chapitre 1 - Introduction

Planche 1 - Intro 1/3

Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike Certains droits réservés.

6 commentaires

DHT a dit :

L'art du récit vu par un peintre: si je devais donner des exemples de cette approche je citerais, entre autres, ta BD et celles de Gelweo. Le lettrage aussi est très pictural, tu abordes les lettres et les mots comme quelqu'un qui a l'habitude de “mettre la main à la pâte”. Le rendu est organique, on suit l'histoire et son renouvellement comme le parcours d'un sportif qui sait garder et reprendre son souffle, un coureur de fond…

28 mai 2009

alkbazz a dit :

oui, j'essaie de donner du volume et du mouvement aux dessins par la peinture, c'est donc très long puisque chaque case est comme un petit tableau. Vu le temps passé cela doit se ressentir je suis calligraphe, la lettre je connais mais je la travaille comme le dessin (et pour l'instant : peut faire mieux). Tout ça me fait passer du temps là où je pourrais juste illustrer heureusement j'ai mes autres travaux pour aller plus vite ! peut-etre je pourrais les poster aussi d'ailleurs…

30 mai 2009

Un visiteur a dit :

je trouve que ca véhicule beaucoup d'émotions , pour moi en tout cas je ressens quelque chose qui dérange et au final c'est très beau ce que tu dit au sens ou c'est une exteriorisation de nos angoisses :) en plus je suis une bille intégrale pour ce qui est de dessiner alors je suis impressionée par toute la bd. mais c'est pas parce que je sais pas dessiner que je vois une merveillle dans un ratage complet . non vraiment , j'apprécie beaucoups ce que tu fais

30 juin 2009

alkbazz a dit :

oui, mon but est de montrer comme on peut se sentir agresser par notre environnement et comme cela peut affecter certains d'entre nous - mais la colère générée par cette irrespect de l'autre peut évoluer vers quelque chose de plus constructif - même si Alice reste blessée par la stupidité générale et que la guérison est toujours difficile (sans parler de la cause du malaise qui reste présente) - et si l'homme semble préférer l'autodestruction, Alice cherche plutôt à se reconstruire en faisant abstraction du monde extérieur (ou en l'effaçant provisoirement…)

1 juil. 2009

Un visiteur a dit :

c'est vrai que cette évolution donne du corps a l'histoire , autrement je pense que si elle envoyait tout baldinguer sa ne donnerai pas beaucoup de grain a moudre au récit … chaque page nous fait anttendre la suivante

1 juil. 2009

alkbazz a dit :

en fait elle envoie bien tout baldinguer, mais elle construit autre chose à la place…

1 juil. 2009

Poster un commentaire :